Les 7 obstacles à une véritable écoute – 5/ Être dans le jugement

5/ Être dans le jugement

A quand remonte la dernière fois que vous avez partagé quelque chose d’important à quelqu’un et que vous vous êtes senti totalement écouté, accepté et accueilli tel que vous êtes ?

Bien souvent, lorsque nous échangeons, nous avons tendance à faire une évaluation de ce que la personne nous dit. Il s’avère que cette évaluation peut prendre plusieurs formes : « Je pense que tu as très bien agi » ; « Tu as bien fait de ne pas le rappeler » ou alors « Je trouve que tu travailles trop lentement » ; « Tu es quelqu’un de très timide ». Nous passons alors la personne et son récit au scanner et sans même s’en rendre compte, nous commençons à émettre toutes sortes de jugements.

Alors bien sûr, certaines évaluations sont flatteuses et font du bien à l’égo. Une évaluation positive peut être gratifiante pour l’image de soi : « Tu as effectué un excellent boulot ! ». Une évaluation tournée comme une critique constructive peut amener un changement de comportement.

Cependant, bien souvent, la personne qui s’adresse à vous et se confie n’a pas envie que vous portiez un jugement sur ses actes ou sa personne. On a parfois envie d’être analysé, critiqué, boosté mais la plupart du temps on a simplement envie que nos paroles soient accueillies avec le plus d’ouverture et de bienveillance possible.

Lors d’une médiation par exemple, si l’une des parties venait à sentir que je porte un jugement sur sa personne ou son récit, cela pourrait avoir comme conséquence directe la levée de ses mécanismes de défense, la perte de confiance et cela nuirait grandement au processus.

Conclusion : Rappelez-vous quelle agréable sensation cela fait quand vous vous sentez accepté et non jugé et essayez autant que possible d’offrir cet espace d’écoute à l’autre.

Laure Faget